Amélioration des Sols par les Inclusions Rigides

Objectifs et organisation

Le concept de fondation sur un sol renforcé par inclusions rigides associe des éléments verticaux très peu déformables à une semelle ou un radier par l’intermédiaire d’un matelas, appelée couche de répartition, souvent granulaire, mais sans qu’il y ait de liaison mécanique rigide entre eux.

asiri_constituantsLes quatre constituants d’une fondation sur inclusions rigides complète

Cette technique permet de réduire considérablement les tassements du massif de fondation sous les charges appliquées, tout en améliorant sa stabilité. Après avoir été utilisée en Scandinavie, Royaume Uni et Allemagne principalement pour des remblais (remblais fondés sur pieux) dans des zones de sol compressible), elle s’est bien développée, notamment en France, avec des applications originales à des ouvrages de grande surface comme les dallages industriels. Le champ d’application est très large depuis les ouvrages simples jusqu’aux ouvrages exceptionnels comme les fondations du pont de Rion-Antirion en Grèce.

Les objectifs du Projet ASIRI ont été les suivants, grâce à des recherches expérimentales diversifiées et à des méthodes d’analyse numérique appropriées :

  • combler le manque de données expérimentales de référence et appuyer le développement spécifique observé en France vers des fondations de grande surface.
  • mieux comprendre les mécanismes de transfert de charge dans le matelas de répartition placé à la base d’un remblai sur inclusions rigides ou sous une fondation étendue comme un dallage ou un radier.
  • mettre au point des méthodes de dimensionnement : en particulier disposer de modélisations numériques détaillées de référence et élaborer des méthodes simplifiées pouvant être appliquées aux ouvrages usuels.
  • élaborer un modèle global englobant le matelas et le sol renforcé, dans lequel le sol porte une partie de la charge.
  • évaluer les effets de points durs dans le cas des dallages et pouvoir évaluer les sollicitations de flexion dans ces dallages.
  • accompagner le développement de la technique en élaborant des recommandations pour la conception, l’exécution et le contrôle des travaux de renforcement par inclusions rigides.

La direction du projet a comporté un président, un vice président, un directeur scientifique et un responsable du suivi par l’IREX.

Le Projet ASIRI a comporté 40 partenaires répartis entre le monde de la construction et le monde universitaire. Son budget a été de 2 389 280 € dont une subvention de la DRAST de 478 000 € et le solde par les cotisations et apports en nature des partenaires. Sa durée a été de 7 années de 2005 à 2012.

 

Direction du projet

Président : François SCHLOSSER
Vice-Président : Olivier COMBARIEU
Directeur scientifique et technique : Bruno SIMON (TERRASOL)

Gestion administrative et financière

IREX
9 rue de Berri
75008 PARIS
E-mail : contact@irex.asso.fr
Tel : +33 (0)1 44 13 32 79